L'album d'un père

Samedi, 14 octobre 2000
Demain, jour «J»




Xavier essaie le jeu Pokémon version argentée Demain, c'est le jour «J».
«J», comme dans «jeu vidéo».
C'est demain que sont mises en vente les nouvelles cartouches Pokémon argent et or pour Game Boy. Tu demanderas à Xavier de t'expliquer ce que c'est dans les détails.
Mais en un mot, je peux te dire que c'est un jouet et que ton grand frère avait très hâte de pouvoir l'essayer. Je dis bien «avait». Car hier, nous sommes allés au Toys'R'Us de LaSalle. Il a pu faire l'essai de la version argent. Et puis, ô miracle, Xavier a dit: «Tu sais, papa, j'aime plus vraiment ça, les Pokémon.» Ça m'a fait un choc!



Une fois remis de nos émotions, nous sommes allés à la remise des médailles de l'Association de soccer locale. L'équipe de Xavier, qui avait pourtant terminé au deuxième rang de 10 équipes durant la saison régulière, a joué de malchance en séries éliminatoires et s'est fait éliminer dès le premier tour. Ainsi, pas de médailles pour ton frère aujourd'hui.
Il n'avait donc pas du tout envie d'aller là ce matin. On le devine bien dans son petit sourire forcé.
Xavier s'ennuie à la remise des médailles de l'Association de soccer NDG



Notre billet numéro 861208 Le moment fort de l'avant-midi s'est produit lors du tirage d'un ballon de soccer. Le numéro du billet gagnant était «861207» (à comparer avec le numéro de son billet, ci-contre).
Pour ton frère, c'est aujourd'hui, le vendredi treize...



Puis, en soirée, ta tante Geneviève et son copain Éric (ils se sont rencontrés sur Internet), sont venus te rendre visite. En fait, ils voulaient voir ta mère avant qu'elle n'explose.
Ils ne sont pas restés longtemps, car ils vont à la chasse demain matin. Éric raconte, d'ailleurs, comment tirer de la sauvagine sans la remplir de plomb.
Éric racontant une histoire de chasse



Le sourire de ta tante Geneviève Tu savais qu'il y aura encore plus de différence d'âge entre ton grand frère et toi qu'il y en a entre ta tante Geneviève et moi.
Quand j'avais cinq ans, j'avais réclamé une petite soeur. J'avais déjà un petit frère et je le trouvais bien embêtant, alors je voulais une petite soeur. Et à trois jours de mon sixième anniversaire, ta tante Geneviève est apparue, quelques heures à peine après que ma chatte ait accouché d'une portée de quatre chatons.
Il paraît que j'étais tellement énervé que le lendemain, à l'école, j'ai dit en classe que «ma mère a eu des p'tits chats et notre chatte a accouché de ma p'tite soeur»!

[ <<< page précédente ] [ accueil ] [ page suivante >>> ] hugo66