Petit logo de Z-mag
- A c t u a l i t é s

La réalité virtuelle au banc d'essai
Monde Virtuel


par Eric Bernatchez

Logo du Monde Virtuel « À bord d'un aéroglisseur futuriste, vous êtes envoyé en mission sur Mars. Malheureusement, ça se passe dans un tunnel qui pourrait aussi bien être situé sur Terre! Enfin... »





CYBERFICHE TECHNIQUE

  • Monde Virtuel roule sur des processeurs Pentium-90;
  • 12 haut-parleurs sont dissimulés un peu partout dans le cockpit;
  • Chaque cockpit vaut 50 000 dollars US!;
  • La salle des cockpits du Monde Virtuel.

    VOLUPTÉS VIRTUELLES

  • Les effets sonores sont très convaincants. Les douze haut-parleurs du cockpit créent une ambiance formidable, bien plus réaliste que tout le reste. Le moindre bruit résonne dans le passage minier comme dans un véritable tunnel brumeux;
  • La possibilité de jouer entre amis dans le même tunnel (jusqu'à huit joueurs en même temps).
  • Un employé du Monde Virtuel entre les paramètres de chaque joueur avant le départ d'une « mission ».

    CYBERMALAISES

  • Côté technologique, Monde Virtuel n'apporte pas grand-chose de neuf à ceux qui connaissent déjà les jeux hyper-réalistes se jouant en réseau, comme DOOM, par exemple;
  • Le décorum qui enrobe le produit Monde Virtuel peut être fatiguant.
  • Le prix (entre 10 et 12 dollars pour dix minutes de jeu) peut être décourageant.
  • Des employés du Monde Virtuel essaient de débloquer une imprimante qui refuse de livrer à un joueur les statistiques relatives à sa « mission ».

    SENSATIONS

    Après mûre réflexion, Monde Virtuel fait penser à un gâteau éponge Duncan Hines auquel on aurait ajouté un super glaçage luxueux et abondant pour faire oublier que ce n'est que du Duncan Hines...
    Après l'achat de vos billets, on vous fait patienter quelques dizaines de minutes dans une espèce de salon décoré en faux victorien, où sont exposés des objets ayant appartenu aux membres d'une ligue imaginaire d'explorateurs : La « Ligue géographique virtuelle (L.G.V.) ». Avant « l'appel des pilotes », vous devez d'abord visionner un vidéo d'introduction au système Monde Virtuel, vidéo qui a des allures d'infopublicité. Ensuite, on vous rassemble devant un projecteur pour les détails techniques, puis, autour d'un cockpit pour une démonstration. Cette routine, répétée une fois ou deux, peut vous aider. Mais voilà : tant que vous n'êtes pas un habitué, on vous demande de vous retaper le même scénario avant chaque mission. Après trois ou quatre missions, vous avez envie de dire aux préposés : « Hey man! On veut jouer! »
    Pourtant, une fois dans le cockpit, l'effet Monde Virtuel marche plutôt bien. La manette de gauche sert à tourner, celle de droite à avancer ou freiner.
    Comme le vaisseau virtuel est un aéroglisseur, la sensation de flottement est elle aussi assez bien rendue.
    Après quelques essais, on se sent en contrôle. On explore les confins du tunnel, mais on en a vite fait le tour. Il faut avoir l'esprit de compétition bien aiguisé pour avoir le goût d'aller plus loin et de se mesurer aux autres pilotes.
    Cependant, Monde Virtuel offrira bientôt d'autres missions que « Red Planet », décrite ci-haut. On parle de combats aux commandes d'un robot géant et d'exploration virtuelle. Cela cadre bien dans le style Monde Virtuel : des jeux pas trop violents, pour une clientèle de familles, de groupes et d'habitués. Il y a d'ailleurs à Montréal quelques pilotes réguliers, qui avouent déjà être des drogués de ce jeu créé en Californie, mais comptant déjà des clones dans plusieurs villes canadiennes, européennes et japonaises.
    Une hôtesse de Monde Virtuel fait une démonstration des commandes du jeu.
    « Hey man! On veut jouer! ».

    NOTE


    * * *
    Rappel de la signification des notes

    * * * * * Chef-d'oeuvre... mais il n'y en a eu aucun lors de notre test.
    * * * * Très hot. On ne veut plus en sortir.
    * * * Plutôt cool. Viva la realidad virtual!
    * * Pas de quoi se péter la tête sur les murs
    * Mais alors-là, tout-à-fait plouc!


    Cet article est en ligne depuis le 6 décembre 1995

    Retour au sommaire Retournez au sommaire de Z-mag Retour au texte central Retournez au texte central de cet hyper-reportage Textes et images
    ©1995 Z-mag


    Z-mag cherche à
    provoquer chez vous
    des réactions!