Section Hyper Reporters

François Hubert

François Hubert Par où commencer? Mes études en journalisme et en littérature? Mon roman? Bof...
Mes passe-temps préférés plutôt : écouter les enregistrements du téléphone linguistique de l'OLF, lire comme un roman une grammaire de 340 pages, chercher des mots dans le dictionnaire, apprendre par coeur des passages de roman, etc.

Des exemples de passages? De mémoire, sans tricher, et sans vouloir paraître prétentieux [j'oublie certainement des mots ou des virgules par-ci par-là... ; - ) ] :

- Buvons, aimons, c'est la sagesse! Gérard de Nerval, Sylvie (1854);
- Sans cesse absorbé dans des réflexions toujours personnelles, la vue toujours fixée sur ma situation, j'étais devenu étranger à toute idée générale. Benjamin Constant, Adolphe (1816);
- Hostie! Toute ta tabarnak de vie à faire la même tabarnak d'affaire en arrière de la même tabarnak de machine! Michel Tremblay, À toi pour toujours ta Marie-Lou (années 70);
- On peut même prévoir le jour où, pour obtenir un emploi dans le Québec, les anglophones se verront contraints d'apprendre le français. Lionel Groulx, Directives (1937).

Donc, pour compléter ma présentation, il faudrait quand même que je parle de ma formation et de tout le reste. Non? Alors on continue avec mon passe-temps numéro un : repérer et corriger des sites fautifs sur le W3. Pour en savoir plus long là-dessus, lisez ma page personnelle rédigée par mon ami Beauchamp, créateur de sites W3, qui a commis la bévue de m'ouvrir les portes du Net...

Bon, je me décide à parler de mon roman : je l'ai écrit dans le cadre de mon programme de maîtrise, et il m'a coûté... enfin il m'a coûté... Réponse à ma page personnelle. J'ai reproduit un extrait de mon roman sur mon site. Il compte 50 pages, et j'ai commencé, récemment, à construire un plan pour l'enrichir de 250. Ce récit amélioré me coûtera encore...
Enfin, me connaissant, il devrait encore me coûter...

fhubert@cam.org


Cet autobiographie est en ligne depuis le 22 octobre 1995

Retour au sommaire Retournez au sommaire de Z-mag Textes et images
©1995 Z-mag


Z-mag cherche à
provoquer chez vous
des réactions!