L'album d'un père

Mercredi, 22 novembre 2000
Petite XXIe




Lettre pour Maude Encore une première pour toi aujourd'hui. Tu as reçu la toute première lettre de ta vie. Âgée d'une vingtaine de jours à peine, tu as déjà affaire avec l'administration publique. Ça ne fait que commencer, ma pauvre!



Rien de bien passionnant: ta carte d'assurance maladie.
Tu vas sans doute penser que c'est trivial, mais je trouve trippant de lire ta date de naissance. Elle commence par «00». Pour nous autres, les anciens du XXe siècle, c'est quelque chose, tu sais. En fait, même si t'es née en 2000, tu es née dans le même siècle que moi. C'est juste qu'il se termine dans un mois et des poussières.
Et puis, je me pose une question. Au train où vont les choses, pendant combien de temps pourras-tu en profiter, de cette assurance-maladie? T'es peut-être pas née dans un bon siècle, ma petite XXIe...
La carte soleil de Maude



Graffiti hyper cute de Jigglypuff sur le mur donnant sur une cour d'école près de l'angle des rues Papineau et Tillemont, à Montréal Je m'inquiète pour ton avenir, Maude. Je ne le devrais peut-être pas, puisque l'Amérique du Nord vit en ce moment la plus longue période de prospérité de son histoire. Tout le monde (ou presque) a une job, les prix n'augmentent pas, les taux d'intérêts sont bas, le dollar est fort (sauf vis-à-vis de son cousin américain), aucune menace ne pèse sur la paix mondiale (à part quelques conflits régionaux çà et là).
Et pourtant, je m'inquiète, parce que je me dis que ça ne peut pas durer. Si on est si bien, dans notre hémisphère nord, c'est grâce à un système qui extrait le jus de l'hémisphère sud, comme un gigantesque presse-citron planétaire. Je t'en ai déjà parlé.
Quand je suis né, c'était la guerre du Vietnam, mai 68, la crise d'Octobre, la crise du pétrole, la guerre froide et la menace nucléaire. «C'est pas une époque pour mettre des enfants au monde», disaient les contemporains de mes parents. Et pourtant, tout baigne aujourd'hui. J'ai seulement peur que ce soit l'inverse pour toi...



Tu étais cependant bien loin de ces préoccupations aujourd'hui. Mamilou t'a installé un mobile. Fascinant, n'est-ce-pas? Maude admirant son mobile



Le point de vue de Maude sur son mobile Voilà la vue qu'il t'offre. Pour le moment, comme ton papa, tu vois le monde en noir et blanc. Quand ta vue se cristallisera, on changera les petits animaux de côté pour que tu les voies en couleur.

[ <<< page précédente ] [ accueil ] [ page suivante >>> ] hugo66