SAQ contre LCBO: Éric Duhaime a-t-il raison?

Vous aimerez aussi...

33 réponses

  1. Daniel Courville dit :

    Hum… Dans le même paragraphe, « Éric Duhaime » et « insignifiant ».

  2. André Laurendeau dit :

    Beau travail de moine, fait avec grand sérieux ! Chapeau !

    Cette analyse permet de connaitre l’écart moyen des prix entre les deux monopoles en se basant sur l’ensemble des produits communs de leur catalogue. Malheureusement, ce résultat est trompeur : pour avoir l’heure juste, il faudrait pondérer les écarts avec le volume de vente de chaque produit. Comme la SAQ ne diffuse pas cette information, je comprends que M. Shiab est allé le plus loin qu’il pouvait et n’a pas pu effectuer ce calcul.

    Mais en procédant par simple moyenne, on fausse les résultats. En effet, l’impact de l’écart de prix des produits les plus chers, l’exemple donné étant le Château Lafleur 2006 (1194$ SAQ vs 599$ LCBO) annule totalement l’écart de prix inverse de centaines d’autres de produits. Or, on compte sur les doigts d’une main les Lafleur 2006 vendus annuellement par la SAQ, alors que d’autres vins sont vendus par centaines de milliers, certains dépassants même le million !

    Enfin, comme toute moyenne, elle ne tient pas compte des profils individuels de chaque consommateur, ce qui est de la nature de la bête. Mais M. Shiab nous a donné un outil qui, détourné de son but originel (voir s’il est rentable de faire le voyage à la LCBO), nous permet de voir les écarts de prix sur les produits qu’on affectionne pour ainsi voir leur réel impact sur ses propres achats.

    Pour ma part, les vins qui m’intéressent dans cette liste sont pour la plupart moins chers à la SAQ qu’à la LCBO, mais je conçois parfaitement que pour d’autres profils l’impact serait inverse.

    Bref, si le travail de M. Shiab apporte de nouveaux éléments à la discussion, il ne mettra malheureusement pas fin au débat.

    André Laurendeau

  3. Hmmmm… Quelques précisions s’imposent avant de tirer la conclusion qu’il n’y a pas de problème…
    http://www.journaldemontreal.com/2015/06/08/etude-les-vins-que-vous-achetez-vraiment-sont-encore-15-plus-chers-a-la-saq-quen-ontario

  4. Jeremy dit :

    Solide analyse, la LCBO a un API ?

  5. Jean Bonneau dit :

    Faudrait avoir les chiffres de tous ceux qui sont descendus ne bus de Québec jusqu’en Ontario. Coût de l’autobus, coût en temps, cennes sauvées etc, pour voir combien sa coûte de suivre les chirres des gourous de la radio poubelle.

  6. Thomas dit :

    Le commentaire précédent est très pertinent. Peut-être qu’un moyen de contourner partiellement le problème serait de se concentrer sur une catégorie très homogène de produits, disons bouteille entre 12 et 20$, ce qui doit grosso modo représenter au moins 80% des ventes de bouteilles de vin j’imagine. La stratification de l’échantillon par une simple borne supérieure et sans se limiter à une catégorie d’alcool (dernier graphique) me semble proche de la solution, sans être pile dessus.

    Et dans tout ça, que boit Éric Duhaime?

  7. Martin Vézina dit :

    Moi je vais vous dire, si le bût c’est de déterminer si on se fait fourrer par la SAQ ou non, il faudrait faire autre chose que de se comparer à un autre monopole d’état.

    Aux États-Unis, on vend l’alcool environ 2x moins cher qu’à la SAQ alors pour moi, c’est réglé. La SAQ nous fourrer bel et bien, qu’importe ce que les pseudos marchands de vérité avancent.

  8. Paul-Maxime dit :

    Salut Jean-Hugues. Je suis très poche en maths et je me gourre sans doute… mais je ne comprends pas ce paragraphe. Peut-être peux-tu m’éclairer?

    « Dans les vins seulement, la différence de prix est plus importante: 2,01$ de plus, en moyenne, à la SAQ. Les Québécois paient donc 2,9% de plus pour le vin que les Ontariens. »

    Pour que 2,01$ équivalent à 2,9 % ne faudrait-il pas que le prix moyen d’une bouteille soit plutôt élevé?

    • jhroy dit :

      Salut Paul-Maxime!
      Oui, si tu regardes le 2e graphique et que tu choisis «Vins», tu vois que le prix moyen des vins à la SAQ est de 70,61$ contre 68,60$ à la LCBO. Le 2,01$ payé en plus par les Québécois correspond à 2,9% de plus que ce que paient les Ontariens.

      • Paul-Maxime dit :

        Et c’est possible de voir avec le prix médian?

        Parce qu’un Chateau Petrus à 6 000 $ ça peut influencer les données un petit peu, mettons.

        Dans tous les cas c’est très intéressant!

        • jhroy dit :

          Oui, MF Bernier, si je me souviens bien, a souligné cela sur Facebook. J’ai calculé les prix médians de part et d’autre. Ça donne un écart encore plus petit:
          Médiane SAQ 28,05 $
          Médiane LCBO 27,95 $
          Différence 0,10 $
          Différence (%) 0,36%
          🙂

  9. Bonjour,

    Est-ce possible d’avoir une ventilation différente.

    Spiritueux seuls
    Bières seules

    Et pour chacune des produits, des catégories de prix différentes:

    A: 0 à 10$
    B: 10 à 20$
    C: 20 à 30$
    D: 30$ à 40$
    E: 40$ +

    • jhroy dit :

      Bonjour M. Geloso. Je vois que vous êtes allé chercher les données sur mon Github 🙂
      Deux précisions:
      – je n’ai pas colligé les données pour Métro. Le journaliste Naël Shiab a procédé à sa propre extraction de données. On se connaît, lui et moi, et on a programmé nos «scrapers» chacun de notre côté. J’ai eu l’idée et la lui ai proposée, cela dit.
      – par ailleurs, 755 produits, c’est effectivement 6% des 12129 produits proposés par la SAQ, mais c’est 100% des produits disponibles à la fois à la SAQ et à la LCBO.

      • Attendez, il n y a que 700 produits IDENTIQUES entre la SAQ et la LCBO???? C’est fou!

        • jhroy dit :

          Oui, c’est la première surprise qu’on a eue, mon collègue Naël Shiab et moi.
          C’est un travail très difficile, parce que si la SAQ diffuse le CUP (code universel de produit; code barres), la LCBO ne le fait pas…
          Avoir cette info dans les deux cas, la correspondance entre les produits aurait été facile à établir. Mais sans cette info, il faut y aller manuellement. Il y a peut-être davantage de produits correspondants, mais j’ai préféré m’abstenir dans les cas de doute.

  10. Louis dit :

    Très beau travail. Ce qui agace les consommateurs, notamment ceux de l’Outaouais, c’est que dans la catégorie des vin grand public, trop souvent, la SAQ exagère. Dans les bouteilles de 15 à 25 $, par exemple, il arrive souvent que la LCBO vend son vin 2 ou même 3 $ de moins. Sur une seule bouteille. Les gens de l’Outaouais sont donc nombreux à acheter ces vins Ontario.
    À l’inverse, les gens d’Ottawa achètent des tonnes de bière (moins cher) à Gatineau !

  11. Simon Charest dit :

    À moins de vouloir garnir sa cave d’un grand nombre de bouteilles, je vois mal ce qu’on gagne à organiser une expédition en Ontario pour profiter d’un rabais de même pas 3%. Ceux qui comme moi choisissent leur vin au dernier instant en fonction de ce qu’ils cuisinent verront encore plus mal l’intérêt de faire le détour chez nos voisins ontariens.

    Autre détail important, dans ma région, les succursales de la SAQ offrent un choix bien plus vaste de vins que ce qu’on retrouve dans les LCBO voisines qui elles en contrepartie vont offrir un éventail beaucoup plus large de spiritueux.

    C’est donc tant qu’à moi tout ce qui a de plus normal. De produits qui diffèrent un peu avec des prix qui diffèrent un peu.. comme dans à peu près tous les commerces!

    Je ne gaspillerai donc pas mon weekend à faire la route de l’Ontario avec Éric Duhaime, j’aime aussi bien pouvoir profiter de mes journées de congé tranquille chez moi à siroter mon rouge acheté à la SAQ du coin pour 25 cents de plus!

  12. NickB dit :

    La tranche moins de 10$ devrait être séparée entre les vins et les bières. En effet, le prix des bières est beaucoup moins élevée ici qu’en Ontario.

    Est-ce possible d’avoir le fichier Excel? J’aimerais bien faire quelques tests.

    Au volume de vente de bière par rapport au vin, je crois que l’on est beaucoup plus gagnant ici. Imaginez-vous, s’il augmentait le taux de taxation des bières au même titre que celui de l’Ontario! Il y aurait des émeutes dans la rue!

  13. Est-ce que tu auras pu comparer les UPC? Le site de la SAQ les publient. Je remarque toutefois, le champ n’est disponible au LCBO.

    Pour faire la meilleure comparaison, crois-tu qu’une demande d’accès à l’information serait possible pour avoir la liste des produits vendus.

    • jhroy dit :

      Bonne question, Nicolas. En fait, ç’a été mon premier réflexe.
      Quand je me suis rendu compte que ni le site de la LCBO, ni l’API ne les donnaient, par contre, je me suis rendu compte que je n’avais pas le choix de procéder manuellement…
      JH

  14. Amélie dit :

    Je serais curieuse de savoir si ça vaut toujours la peine d’acheter de l’alcool aux États avec le taux de change actuel.
    Voici le site du New Hampshire Liquor Store si jamais ça vous tente de faire l’exercice:
    http://www.liquorandwineoutlets.com/mobile
    A.

  15. Tommy dit :

    J’ai justement créé un site pour comparer les prix selon les provinces :

    http://v-no.ca/fr/vin/liberty-school-cabernet-sauvignon-4270/

  16. Galopin dit :

    J’ai fait un survol rapide de votre document regroupant les 755 produits et je suis tombé par hasard sur la bière La Chouffe que j’achète de temps en temps à 6,85$ à la SAQ. Le document dit que son prix est de 3,70$ à la LCBO ! 85,1% de plus ? Vraiment ? À ce prix, ça vaudrait la peine d’aller en Ontario pour en acheter une couple de caisses !

  17. voxnonecho dit :

    Serait-ce possible d’obtenir le csv de 12K des vins de la SAQ, je n’arrive pas à exécuter le script en ruby sur ma machine. Merci !

  18. voxnonecho dit :

    Très apprécié. Merci.

  19. s morin dit :

    Refaites l’étude en n’incluant que les vins de 15$ et moins. C’est là que la différence SAQ et LCBO est la plus frappante. Inclure les vins plus chers et les alcools faussent les résultats.

  20. s morin dit :

    Avec vos chiffres: Il y a 81 produits (vins 750/1000 ml) vendus à la fois à la LCBO et à la SAQ. Acheter tous ces produits (les 81 bouteilles) coûterais 1034,10$ à la SAQ versus 895,17$ à la LCBO, ÇA C’EST UNE DIFFÉRENCE SIGNIFICATIVE ! C’est 15.4% plus cher au Québec !! 1.75$ par bouteille en moyenne.

    • s morin dit :

      81 produits (vins 750/1000 ml) de moins que 15$ (j’ai oublié dans le commentaire précédent de mentionner « de moins que 15$ »)

  21. Viateur Turcotte dit :

    Encore une comparaison boiteuse le coût du vin LCBO vs SAQ
    Les véritables coûts. Pour une personne résident de Laval aujourd’hui le coût de l’essence est 0,875 à Hawkesbury et 0,907 au Costco de Laval si on tient compte d’une consommation de 8,5 l/100km et que la personne intelligente prend son auto et achète une caisse de 12 Brouilly de Duboeuf à la LCBO avec consigne 217,80$ à la SAQ dépôt 202,47$ à la SAQ régulière 238,20$, Maintenant ajoutons le transport et l’économie en prenant 49,5 l d’essence (75% de mon réservoir) afin de maximiser. Parcours aller retour SAQ Dépôt Balinville 38,4 km et Hawkesbury 172 km.
    Pour la personne intelligente: Économie en achetant SAQ Dépôt versus LCBO 23,57$ pour la SAQ régulière -12,15$ donc le Québécois résidant dans le Montréal métropolitain qui va à la SAQ dépôt économise près de 25$ p/r LCBO.
    Pour une caisse de Beaujolais Villages une économie de 9,23$ à SAQ dépot tandis qu’il paie un surplus de 20,55$ en SAQ régulière
    Pour une caisse de Beaujolais Duboeuf économie de 23,76$ SAQ dépot et un surplus de 1,35$ SAQ régulière
    Donc il n’y a pas d’économie pour une distance supérieure à 70 km le lundi 14 mars 2016

  22. Bob Hannah dit :

    Le problème principal est les monopoles étatiques qui ne permet pas la concurrence et les libres marchés, soit le SAQ ou le LCBO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *