La valeur de l’expérience de La Presse+

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Jeremy dit :

    Bonjour M. Roy, avez-vous des données sur le montant investi en R&D par LaPresse ?

  2. Adrien Pouliot dit :

    Quel est l’impact de la vente des journaux régionaux à Martin Cauchon? On pourra isoler la perte des journaux régionaux vs La Presse?

  3. Patrice dit :

    La business de La Presse ça reste le contenu, pas le contenant. Ce qu’ils ont créé comme application n’est qu’une goutte dans toutes un panoplie de cms. Les plus gros cms se développent en mode open source et vont continuer de s’adapter aux transformation des modes et des technologies. Est-ce que La Presse va continuer à pomper des millions pour suivre la parade avec un produit privé qui n’est pas sa business principale et qui n’a pas grand chance de prendre des parts de marché significative au niveau logiciel? J’en doute. Ceci dit, qui suis-je pour contredire la toute puissante Power Corporation?

  4. Pertinent comme analyse. C’est très apprécié, ce type de recherche!

    Je rajouterais que La Presse n’en est pas à sa première expérimentation: ce sont eux qui ont mis en place la première radio francophone en Amérique du Nord (1922). Bien sûr, LaPresse+ est sans précédent, puisqu’elle touche le format même du média. On leur souhaite bien du succès.

  5. pierre dit :

    Ce n’est pas un outil d’information mais plutôt de désinformation des Québécois dont le but est de servir les intérêts fédéralistes de Power.

  6. pierre dit :

    C’est pour cette raison que malgré les énormes pertes, les dirigeants de Power y trouvent leurs intérêts. Outil de propagande honteux qui sert les propres intérêts du groupe des Desmarais. Rien d’objectif dans ce « journal ». Yves Michaud en sait quelquechose.

  7. serge dit :

    Quand on fonctionne a perte,habituellement on fait faillite
    Sauf si la propagande le demande…

  8. lLaude Lalonde dit :

    En raison de tous les ramifications de l’empire Power, il est difficile de croire que La presse n’est autre chose qu’un outil puissant de relations publiques qui dépasse la propagande fédéraliste. Mondialisation, accords commerciaux internationaux, pétrole, banques, régimes de retraites privés/publics, assurance-maladie, assurances-médicaments, finances personnelles, etc. Ce journal gratuit est probablement très profitable sur le plan idéologique pour orienter l’opinion publique en faveur des entreprises de Power.

  9. Claude Giguère dit :

    Bonjour M.Roy

    Ce qui m’effraie dans ce contexte n’est pas tant la perte d’argent de Power mais plutôt que l’entreprise ait tout misé sur la tablette numérique. Par cela elle a irrévocablement lié sont existence aux fluctuations des ventes de tablettes. Je considère cette technologie comme éphémère et sensible aux variations d’innovation de quelques agents qui ne partagent pas la même mission que ce journal

  1. 25 janvier 2016

    […] tout du moins n’en perdait pas. Pour le savoir, il faudrait effectivement plus de transparence. Trois mois plus tard, la même ligne comptable est légèrement excédentaire. Mais si je regarde sur les neuf derniers […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *