Synergie
Les poètes du chaos



par Jean-Hugues Roy

Bernard Derome,
c'est notre
boîte de soupe
Campbell
à nous!
Bonhomme guimauve Bonhomme guimauve Bonhomme guimauve Ma principale influence?
Bonhomme guimauve
Yves Labelle

Yves Labelle



Jimmy Lakatos

Jimmy Lakatos



Louis Veillette

Louis Veillette


Bonhomme guimauve
Sur l'ecstasy, je me sens comme dans le Manège enchanté avec Pollux, Zébulon, Garataqueue et toute la bande! Bonhomme guimauve Bonhomme guimauve Bonhomme guimauve La poésie était hypertextuelle avant le temps




La théorie du chaos, vous connaissez? Et la logique floue, ça vous dit quelque chose?
Prenez ces concepts. Ajoutez-leur une bonne dose d'imagerie fractale, de rythmes électroniques et d'accélérateurs synapsiques (nom poétiquement correct des dopes psychédéliques), et vous avez les trois gars de Synergie.

les trois techno-wiz de ce groupe qui défie toute définition, se sont fait connaître par leurs environnements visuels durant la série de raves Neksus, à l'été 1994. Si vous avez vu le film Eldorado, vous avez virtuellement visité ces partys/cirques/célébrations.
Mais quand Pascale Bussières a été filmée à la sortie de Neksus, les vidéo-chamanes de Synergie n'en faisaient déjà plus les environnements visuels.

Ils préparent un show d'un genre nouveau intitulé i / o, où sera synthétisé la somme de leurs réflexions sur la technologie et comment elle refaçonne l'expression culturelle. Leur performance sera présentée pour la première fois à la clôture d'ISEA 95, le Symposium international sur les arts électroniques qui aura lieu à Montréal du 17 au 24 septembre.
Les tout premiers hyper-artistes du Québec, les trois membres de Synergie expérimentent avec le chaos... sans pour autant qu'il devienne confusion.


Cet article a été mis en ligne le 17 septembre 1995

Électro-feedback